ANALYSE DE POLITIQUE
Déploiement en Afrique
Développement Capacitaire des Entreprises

Entreprise

Le secteur privé occupe une place de plus en plus importante dans l'économie sénégalaise. Toutefois, sa contribution à la croissance de la production reste encore en deçà des performances en matière investissements et d'exportation. A l'origine de ces faibles performances se trouve une croissance insuffisante du produit et de la productivité et d'importantes disparités sectorielles. Ainsi, les performances des industries de construction et de produits chimiques ne compensent pas les faiblesses des activités de commerce et de transport à faible ajoutée. Quant au marché, il ne soutient plus assez l'expansion de ces dernières activités qui sont en déclin.  Ce déclin n'affecte pas cependant les Pme. En effet, la contribution de ce dernier groupe, bien que variable selon les secteurs, est devenue élevé pour les entreprises de construction, de la pêche et les exploitations agricoles.
 
La dévaluation du fcfa a permis de corriger les handicaps de compétitivité structurelle. Mais le problème fondamental de la baisse tendancielle de la productivité globale des facteurs reste encore en suspens. Pour remédier à cette situation, le Gouvernement s'est engagé, depuis 1994, dans un programme de réformes visant, entre autres, à dispenser des crédits d'assistance technique aux entreprises, dans le cadre du projet Banque mondiale de renforcement des capacités du secteur privé. L'objectif général est d'accélérer la croissance du secteur privé, notamment par l'accroissement de la compétitivité et de l'efficacité des entreprises et des organisations professionnelles privées. La Fondation secteur privé - qui est aussi la composante principale de ce projet - a été mise en place en Mars 1996. Elle met à la disposition des bénéficiaires un fonds d'appui de 3 Milliards fcfa. Le but de ce fonds est de contribuer à un meilleur accès aux services professionnels de conseil par le biais d'une subvention.
 
Le changement de contexte, avec les nouvelles perspectives de croissance forte et durable, a accru les pressions qui s'exercent sur le secteur privé et du même coup l'importance de la Fondation. Les entreprises sénégalaises sont aussi confrontées à de nouveaux défis, du fait l’intensification de la concurrence, de l'ouverture des marchés, de la diffusion des normes et de nouveaux principes de gestion et du développement spectaculaire des technologies de l'information. Elles ont plus que jamais besoin d'utiliser les meilleurs procédés disponibles pour affronter les changements fondamentaux qui surviennent dans la nature des marchés d'exportation, avec l'avènement de la production de masse différenciée. Pour accroître leur efficacité, elles doivent investir dans les ressources intangibles et disposer de capacités de conceptualisation et de traduction de leur besoin en exigence sur le plan des produits et processus. Par ce biais, elles exercent une pression suffisante pour améliorer la qualité de l'offre locale de services professionnels de conseil, pour la mettre au niveau de l'offre internationale qui constitue le principal canal de diffusion des meilleures pratiques.
 
L'amélioration de la performance et de la compétitivité est aussi devenue un problème urgent avec la dévaluation du Fcfa et la mise en œuvre de l'Uemoa. Ces deux événements ont marqué un tournant dans la définition de la responsabilité de la politique économique à l'égard des problèmes d'ajustement structurel et de maîtrise de l'environnement industriel des entreprises. Davantage axées dès leur conception sur les résultats, les politiques et projets publics devront aussi être mis en œuvre dans des conditions-cadres qui assurent leur réussite. C'est pourquoi dès sa création, la question de l'impact de l'appui de la Fondation a été posée et reposée aux différentes étapes qui rythment la mis en œuvre du plan d'opérations.. 

Impact

 .pdf

Impact de l'Appui de la Fondation Secteur Privé sur les Entreprises Bénéficiaires;   

Banque Mondiale, 1995


1.     INTRODUCTION
        1.1. Approche
        1.2. Structure et contenu du rapport
        1.3. Auteur et remerciements

2.     LE CONTEXTE DE L'APPUI DE LA FONDATION ET 
        LA GESTION DES INVESTISSEMENTS IMMATÉRIELS

        2.1. Déterminants de la performance compétitive des bénéficiaires
        2.2. Place de l'appui de la Fondation
        2.3. Indicateurs de performance
        2.4. Conclusions

3.     LES EFFETS AU REGARD DES OBJECTIFS
        3.1. Capacités de gestion
        3.2. Savoir faire
        3.3. Coûts de production
        3.4. Faciliter l'accès au crédit
        3.5. Pénétration des marchés
        3.6. Conclusions

4.     LES EFFETS PAR TYPE DE BÉNÉFICIAIRES
        4.1. Entreprises
        4.2. Promoteurs 53
        4.3. Organisations professionnelles
        4.4. Conclusions

5.     LES EFFETS D'ENSEMBLE
        5.1. Effectivité
        5.2. Additionnalité de l'appui
        5.3. Relever les défis dans le cadre du dispositif actuel d'intervention
        5.5. Conclusions

6.     PROPOSITIONS ET RECOMMENDATIONS
        6.2. Rappel des principales constatations
        6.2. Propositions
        6.3.  Recommandations pour le système de suivi/évaluation


-------------------------------------------------------

L'Expérience de l'Appui à la SEDIMA et les Leçons pour l'Accompagnement des Entreprises à Fort Potentiel de Croissance, 1999

ppt



Sommaire
  1. Sommaire
  2. Analyse de Politique: Déploiement en Afrique
  3. Covid Analytics pour les Nuls
  4. Stop Policy Analysis bashing !
  5. Financement durable du Développement Capacitaire en Afrique
  6. New Modes of Governance in Africa
  7. Universités : Vers l'Université Africaine du 3e Millénaire
  8. Economie : Capacité des Facultés d'Economie et de Gestion Africaines
  9. Monnaie : Capacité des Banques Centrales et des Administrations Economiques et Financières en Afrique
  10. Finance CESAG : Capacité de Formation Supérieure en Banque et Marché Financier
  11. Méthodologie : Préparation et Conception d'un Plan National de Capacity Development : cas de la RCA
  12. Nepad : Examen Critique
  13. Intégration : Capacité de la CEEAC
  14. Entreprise : Impact de l'appui de la Fondation Secteur Privé aux Entreprises, 1995
  15. Dépenses : Revue des dépenses publiques, Sénégal, 1998
  16. Fédéralisme : L'Afrique et l'Etat Fédéral
  17. Millenium : Synthèse des propositions tirées des discours des chefs d’États et de gouvernements africains au Sommet du Millénaire
  18. Performance : le Rapport Stiglitz-Sen sur la mesure des performances économiques et du progrès soc
  19. Franc CFA en quête de Transformation Capacitaire
  20. Innovation : Compétivité de Site et Système national d'innovation : Dakar Ville Services, 1993
  21. Euro Dollar : L'Afrique de l'Ouest face au Défi de l'Euro et du Dollar
  22. Mdgs : Millenium Development Goals
  23. Another Century for Develpment
  24. Mondialisation & Développement
  25. Pensée Sociale Critique : Mélanges en l'honneur de Samir Amin
  26. Le Penseur et l'Expert, 2003
  27. Samir Amin : Prix Nobel d'Economie ?
  28. Ethique & Politique
  29. Avenir du Socialisme
  30. Avenir de la Zone Franc CFA ; 1997
  31. Modèle : Faut-il imiter le modèle américain ?
  32. La Mondialisation : Repères et Evolution, Caractéristiques et Enjeux
  33. Politique financière en faveur de la croissance Sénégal; 1997
  34. Production et Gestion Industrielle en Afrique: 1996
  35. Dynamique Régionale & Système d'Innovation
  36. Plan d'Action pour le Financement de la Recherche Agricole; 1995
  37. Capacités essentielles UN CEA; 1994
  38. Planification ; Idep et Capacités d'Analyse de Politique : audit, 1992
  39. Policy Analysis Canevas, 1992
  40. Planification en Afrique : Questions Clés pour l’avenir 1992
  41. Formation de Courte Durée Idep: 1992
  42. :Phase préparatoire ; Idep; 1991
  43. Rôle et Mandat du PNUD, 1991
  44. Exécution de projets appuyés par les Nations-Unies : Expérience du Sénégal, 1991
  45. Réseau Africain de Formation au Management