ANALYSE DE POLITIQUE
Déploiement en Afrique
NEPAD : Examen Critique

Nepad

La problématique du NEPAD renvoie à celle de l'articulation entre l'intégration régionale en Afrique et celle de l'Afrique dans l'économie mondiale qui se met en place, dans la perspective d'une gestion concertée des risques et des incertitudes de la mondialisation. D'où la nécessité de bien distinguer les étapes de l'intégration régionale en Afrique et de tirer les leçons des efforts de planification multi-nationale.
   Les Années 60-70 : l'intégration régionale est d'abord reléguée au second plan avec la création de l'OUA minimaliste/souverainiste du groupe de Monrovia. Les concepts d'assistance puis de coopération pour le développement dominent cette époque et masquent  un intense effort visant à acheter des alliances avec l'aide
   Les Années 80-90 : la stratégie de Monrovia débouche sur l'adoption du PAL (1980) du Traité d'Abuja (1990). Cependant la grande majorité des pays africains s'investissent davantage dans la mise en œuvre des PAS que dans celle des Plans nationaux et multinationaux. L'adoption en 1995 du Programme d'action du Caire  s'accompagne d'une intensification de la réflexion sur les perspectives de développement de l'Afrique et de la multiplication des plans d'actions, programmes et initiatives pour l'Afrique. Les concepts de renforcement des capacités, de partenariat et d'appropriation masquent à leur tour l'effort des ex-puissances coloniales à transférer par leur rachat, les dettes africaines aux institutions internationales dont le mandat de gestion des économies émergentes, endettées et pauvres a été renforcé.
  Au cours de ces deux périodes l'Afrique a expérimenté plusieurs modèles de régulation allant de la planification centralisée à l'échelon national à l'intégration de marchés ouverts et concurrentiels. Avec des résultats bien en deçà de ce qui a été possible dans d'autres régions, quel que soit le modèle adopté. Les causes sont, à présent, connues :
- Une prise en compte insuffisante sinon négligeable des risques et incertitudes de l'environnement international par défaut d'anticipation et de stratégie prospective
- Une tendance à adopter des plans qui expriment au mieux des aspirations du secteur public, par défaut d'implication de la société civile et du secteur privé
- Une dépendance trop forte vis-à-vis de contraintes extérieures qui  laisse une marge de manœuvre faible pour exploiter/valoriser les atouts de l'Afrique. 
- Une conception du plan essentiellement basée sur la mobilisation de l'aide extérieure à affecter à des projets ponctuels, sans trop se soucier de la mise en œuvre et de l'évaluation.
En matière  de coopération et d'intégration régionale, la  tendance a été davantage à la multiplication des approches que la recherche d'une articulation ou d'une mise en cohérence. D'où les thèmes de rationalisation des OIGs, d'adoption de programmes de convergence, de régionalisation des PAS ou encore des programmes de réduction de la pauvreté qui ont été agité au cours de la deuxième moitié des années 90.
Tirant les leçons de ces échecs, les bailleurs de fonds s'orientent vers des tentatives visant à articuler la gouvernance africaine et la gouvernance globale. La réforme de l'aide publique de manière à l'orienter vers des objectifs de développement, la redéfinition de l'architecture financière internationale et la réflexion sur la procédure organisant la faillite des Etats, participent de cet effort. Dans ce cadre, plusieurs accords, initiatives, forum et propositions ont été initiés ces dernières années : AGOA, Forum Afrique/UE, G15,  Initiative Tous sauf les Armes, Plan d'action G8 pour l'Afrique, rapport "Meltzer" au Congrès américain sur les institutions financières internationales, proposition "Krueger" au FMI sur la restructuration la dette souveraine.  En ce qui concerne l'Afrique, l'adoption des DSRP, le glissement sémantique de l'OUA à l'UA et la transformation du Plan d'Action de Lagos en NEPAD, incluant des acteurs non Africains et couvrant un nombre encore plus important de domaines, marquent le passage d'un paradigme stratégique à un autre. Le niveau régional et l'économie de marché deviennent des éléments incontournables du cadre stratégique de développement des pays africains en s'appuyant sur les concepts clés d'appropriation et de partenariat, tels qu'ils ont été définis par l'Agenda 21 pour le développement de l'Afrique. 

Examen critique: 2003 

.Fr. pdf      En.pdf

                                                                                                                           
Introduction


I. Le développement de l'Afrique est-il possible ?

1. Tendances du développement de l'Afrique et problèmes de planification
2. Problèmes de planification
3. La construction du NEPAD et la formation de la stratégie


II. La remise en cause du NEPAD
4. De la NIA  au NEPAD : le changement de contexte
5. La pertinence et le degré réel d’appropriation du NEPAD
Pertinence
Degré réel d'appropriation
6. Le contenu et la dynamique du partenariat
7. La position des acteurs du partenariat
Le Colloque de l'African Renaissance Institute of South Africa
Le rapport du Haut Conseil de la Coopération Internationale (France)
Le Forum BAD/OCDE-CD sur les perspectives africaines
Les positions exprimées par la société civile


III. Les chances de succès du programme d'action
8. Scénarios du NEPAD
9. Implications pour la gouvernance  du NEPAD
10. Options stratégiques


Conclusion : Quelle stratégie pour la société civile ?


Nepad GG


Sommaire
  1. Sommaire
  2. Analyse de Politique: Déploiement en Afrique
  3. Covid Analytics pour les Nuls
  4. Stop Policy Analysis bashing !
  5. Financement durable du Développement Capacitaire en Afrique
  6. New Modes of Governance in Africa
  7. Universités : Vers l'Université Africaine du 3e Millénaire
  8. Economie : Capacité des Facultés d'Economie et de Gestion Africaines
  9. Monnaie : Capacité des Banques Centrales et des Administrations Economiques et Financières en Afrique
  10. Finance CESAG : Capacité de Formation Supérieure en Banque et Marché Financier
  11. Méthodologie : Préparation et Conception d'un Plan National de Capacity Development : cas de la RCA
  12. Nepad : Examen Critique
  13. Intégration : Capacité de la CEEAC
  14. Entreprise : Impact de l'appui de la Fondation Secteur Privé aux Entreprises, 1995
  15. Dépenses : Revue des dépenses publiques, Sénégal, 1998
  16. Fédéralisme : L'Afrique et l'Etat Fédéral
  17. Millenium : Synthèse des propositions tirées des discours des chefs d’États et de gouvernements africains au Sommet du Millénaire
  18. Performance : le Rapport Stiglitz-Sen sur la mesure des performances économiques et du progrès soc
  19. Franc CFA en quête de Transformation Capacitaire
  20. Innovation : Compétivité de Site et Système national d'innovation : Dakar Ville Services, 1993
  21. Euro Dollar : L'Afrique de l'Ouest face au Défi de l'Euro et du Dollar
  22. Mdgs : Millenium Development Goals
  23. Another Century for Develpment
  24. Mondialisation & Développement
  25. Pensée Sociale Critique : Mélanges en l'honneur de Samir Amin
  26. Le Penseur et l'Expert, 2003
  27. Samir Amin : Prix Nobel d'Economie ?
  28. Ethique & Politique
  29. Avenir du Socialisme
  30. Avenir de la Zone Franc CFA ; 1997
  31. Modèle : Faut-il imiter le modèle américain ?
  32. La Mondialisation : Repères et Evolution, Caractéristiques et Enjeux
  33. Politique financière en faveur de la croissance Sénégal; 1997
  34. Production et Gestion Industrielle en Afrique: 1996
  35. Dynamique Régionale & Système d'Innovation
  36. Plan d'Action pour le Financement de la Recherche Agricole; 1995
  37. Capacités essentielles UN CEA; 1994
  38. Planification ; Idep et Capacités d'Analyse de Politique : audit, 1992
  39. Policy Analysis Canevas, 1992
  40. Planification en Afrique : Questions Clés pour l’avenir 1992
  41. Formation de Courte Durée Idep: 1992
  42. :Phase préparatoire ; Idep; 1991
  43. Rôle et Mandat du PNUD, 1991
  44. Exécution de projets appuyés par les Nations-Unies : Expérience du Sénégal, 1991
  45. Réseau Africain de Formation au Management